CONTACT !

"Rien de transcendant…"

hors catégorie
Rien de transcendant ?

Vous connaissez et utilisez peut-être cette expression "Rien de transcendant", pour exprimer par exemple, avec plus ou moins de dépit et de résignation, votre ressenti ou votre opinion.

Bof.

La version ultra courte pourrait en effet être : "Bof".

Evidemment, notre vie de couple peut parfois être "bof", nos relations familiales rester "bof", notre humeur du moment qualifiée de "bof", notre motivation au travail évaluée comme "bof", notre avis sur le dernier volet de Matrix être définitivement "bof", notre baromètre corporel à nouveau oscillant entre "bof +" et "bof -".

A ce stade de la lecture, en ayant lu 10 fois le mot "bof" (y compris cette dernière occurrence), vous vous sentez subitement déprimé(e), non ? Comme vidé(e) de votre énergie…

Ben oui, car l'être humain a quand même besoin d'autre chose qu'une suite de "bof"
il a besoin - au moins de temps en temps et, idéalement, le plus souvent possible ! - de vivre plus intensément, de connaître un état que l'on pourrait qualifier de "transcendant".

C'est transcendant !

C'est l'objet de cet article (lequel semble quand même faire un peu le grand écart par rapport au précédent, non ?) : nous rappeler l'étymologie de ce mot et ses usages pour nous donner envie de vivre et communiquer la transcendance.

Du latin transcendere (trans = au-delà ; scandere = monter) ; attention, ça donne envie :

  • qui s'élève au-dessus d'une limite, d'un niveau donné
  • qualité tout à fait remarquable, exceptionnelle
  • faculté à transporter au delà de la raison, de la logique
  • état de connexion avec autre chose que soi
  • d'une nature autre et radicalement supérieure
  • […rajoutez ici votre propre définition…] ;-)

L'objet ici n'est pas la source de cette transcendance (c'est un autre sujet !) mais bien ses déclinaisons possibles dans notre quotidien, qualité à viser, à nourrir ou à reconquérir :

  • au travail, me rappeler le sens et l'utilité de ce que je fais, peut-être rebosser la notion de raison d'être avec mes équipes…
  • dans le couple, investir intentionnellement pour une qualité relationnelle mutuellement bénéfique tout en nous réconciliant avec la part inévitable de routine
  • en prise de parole en individuel ou face à un groupe, veiller à pimenter le fond et la forme de mon message d'éléments de transcendance
  • dans ma vie intérieure, préserver ce qui me nourrit profondément : contact avec la nature, pratique artistique, vie spirituelle…

En tant qu'être humain, nous sommes à la fois pétris d'immanence (il est bon de se le rappeler aussi !) et avides, consciemment ou non, de transcendance.

De quoi diminuer le nombre de "bof" dans notre vie… (cet article en contient 12).