Moi, je sais écouter !

route du soi vie de couple
Une bonne qualité d'écoute !

Faites-vous partie de ceux et celles qui pensent avoir une bonne qualité d'écoute ? Globalement, vous arrive-t-il de penser ou dire :

"Les gens ne savent pas écouter !"


Désolé, mais l'expression "les gens" qui apparait dans notre discours devrait nous alerter : "et si moi, je faisais partie de 'ces gens' ?".

Moi, justement :

  • dans mon couple, lorsque l'un ou l'autre rentre du boulot
  • avec mes enfants, qui ont le chic de venir au mauvais moment  
  • avec un collègue ou membre de mon équipe qui tente de me faire passer un message un peu sensible
  • avec tel client, fournisseur, partenaire qui est vraiment pénible
  • avec les membres du petit groupe de développement personnel auquel je participe

Voilà autant d'interactions dans lesquelles ma qualité écoute a de l'impact ; et si on se surestimait en la matière ?

Et moi ?

Je suis en écoute active lorsque je suis pleinement mobilisé(e) pour entendre mon interlocuteur(trice), l'accueillir dans l'expression de son 'message' et chercher à vérifier avec lui (elle) ma bonne compréhension de celui-ci.

Oula !
Avec une telle définition, je me réévalue peut-être… : suis-je aussi bon(ne) que je le pense ?

Bien sûr, l'idée ici est de rester relativement indulgent car une telle qualité d'écoute comme définie juste avant n'est évidemment pas constante, même pour un professionnel dont c'est le métier… d'écouter *.

Non, pas de culpabilisation ;-)

Le message est le suivant : en surestimant ma qualité d'écoute, je risque de ne plus me remettre en question, privant ainsi mes relations qui comptent pour moi et sur moi des bienfaits de ce cadeau qu'est l'écoute active.

On mesure tout ça ?

En guise de "grille d'évaluation", revoyons ensemble 4 principes qui débouchent sur 4 clés…

4 adjectifs en terme de principes :

  •  accueillante : acceptation inconditionnelle
  • authentique : intérêt sincère, sans arrière-pensée
  • silencieuse : à l'aise… avec le vide !
  • intégrale : accueil global, partie émotionnelle comprise

4 verbes en terme de clés :

  • laisser parler : reprendre la parole au bon moment
  • chercher à comprendre : reformuler et questionner
  • rester présent(e) : à l'autre, à soi-même…
  • décrypter les niveaux : contenu, manière, intention

La barre est trop haute ?

Oui !
Cet article n'a qu'un seul objectif : nous piquer un petit peu pour rester lucide sur notre qualité d'écoute et nous donner envie, à la prochaine occasion relationnelle, d'être bon(ne) au moins sur l'un des principes ou verbes cités plus haut.

Bien sûr, votre ambition peut être plus gourmande mais un seul progrès sur l'un des 8 points peut s'avérer déjà très bénéfique pour tout le monde !

* Yolande et Philippe pourraient faire un concours entre eux 2… ah, ah !


La qualité d'écoute entre participants est un des facteurs de succès d'un groupe de développement personnel ; connaissez-vous les avantages de ce parcours collectif ?