Devenir membre

Faire corps avec le public

communication
Faire corps avec le public

Qui s'occupe de faire corps avec le public ? Un artiste sur scène, un orateur, un politicien lors d'un discours… Entre charisme et démagogie, découvrons 2 facettes derrière cette expression.

Si comme moi, vous vous intéressez à la prise de parole en public, vous connaissez l’importance du corps !
C’est d’abord la prise de conscience de son rôle dans toute communication : mon corps et mes silences parlent et, idéalement, ils sont en harmonie avec mon message. C’est aussi l’expérimentation des symptômes physiques du trac !

Le corps me donne cette densité de présence, cette incarnation du message. C’est avec lui que « j’entre en scène », que je prends mon territoire, que je l’occupe et que je m’enracine avant même d’ouvrir la bouche… Quelques exercices d’échauffement théâtral peuvent en la matière s’avérer utiles : j’intègre parfois dans mes formations une séquence de ce type ; -)
Le corps me permet d’être totalement impliqué et donc de créer une première complicité avec le public ; un déficit se remarque d’ailleurs en général assez vite.

Voyons une deuxième facette de cette expression.
En discutant avec ma femme à l'occasion d'une de mes interventions lors du Sommet Mondial du Leadership, elle me sort une phrase qui m’a scotché : « Ce qui impressionne les gens, ce n’est pas la quantité de savoirs que tu as ou que tu transmets mais ta capacité à les rejoindre. »
Bien sûr, elle prêche à un convaincu mais cela m’a fait du bien de me rappeler que faire corps avec le public, c’est répondre à des vrais besoins, de vrais gens, dans la vraie vie.
Un bon moyen de s’en assurer lors de la préparation c’est de confronter chaque idée/argument à la réalité : qu’est-ce que je veux vraiment dire ? En quoi est-ce important ? Quel exemple vécu ou rencontré ? A qui et comment ça peut parler ?
Vive le concret, l’art de relier message et vécu : faire corps avec le public.