CONTACT !

3 pressions nuisibles…

route du soi
3 pressions nuisibles…

On se met la pression et/ou on nous la met !

Dans notre série d'articles orientés route du soi et en prévision du prochain atelier XP, faisons un focus sur 3 pressions potentiellement nuisibles à une juste estime de soi.
Pour chacune d'elle, voyons leurs aspects lumineux et pervers et bouclons avec quelques questions à se poser : en quoi suis-je concerné(e) ?

Performance

Il est normal de vouloir bien faire !
En terme de pression interne, attention néanmoins à ne pas voir de challenges partout ou de vouloir être un(e) gagneur(se) au point de se rendre malade.
En terme de pression externe (mon environnement me demande de la performance !), attention à garder une marge personnelle d'appréciation et d'affirmation pour ne pas faire que subir.

Justement, quelques suggestions de questionnement personnel :

  • Ai-je tendance à me mettre moi-même une pression de performance ? Si oui, sur quels sujets / domaines ?
  • Justement, en terme de pression interne, suis-je sensible à l'un ou l'autre des "drivers" (voir vidéo dans l'espace membres) dont le "Sois parfait(e)" ou le "Fais des efforts" ?
  • Y-a-t'il des personnes qui me mettent une pression de performance ? Si oui, quelle part de cette pression me semble normale ou juste ? Au contraire, quelle part est nuisible ? Qu'ai-je déjà fait pour tenter de réduire celle-ci ? Avec quel succès ?

Abondance

Il est normal de vouloir disposer de biens matériels et d'un certain confort !
En terme de pression interne, attention néanmoins à ne pas verser dans la compulsion acheteuse ou entretenir des pensées sans cesse orientées "Ah ! Si j'avais !".
En terme de pression externe (publicité, comparaison aux autres…), attention à trier parmi les stimuli ceux qui sont… stimulants justement (de bonnes idées, ça colle avec mes besoins et mes envies) et ceux qui alimentent au final jalousie, frustration…

Quelques suggestions de questionnement personnel :

  • Dans quelle mesure suis-je au clair avec la distinction être / avoir ? Y-a-t'il des sujets sur lesquels j'ai tendance à confondre les 2 ?
  • Dans ma quête d'abondance, quelle sécurité est-ce que je recherche finalement ? Pourrais-je nourrir ce besoin légitime de sécurité autrement ou en tous cas pas juste avec de l'accumulation matérielle ?
  • La pression d'abondance provoque-t-elle des dommages collatéraux (stress, irritabilité, emploi du temps surchargé, sommeil déficient, vie de couple et/ou familiale endommagée voire sacrifiée) ?

Apparence

Il est normal d'avoir du plaisir avec son corps, d'en prendre soin et de faire gaffe à son look !
En terme de pression interne, attention néanmoins à ne pas trembler à la moindre ride ou cheveu blanc et donc de tomber dans la toute-puissance (celle qui me fait nier des réalités communes à tous les êtres humains).
En terme de pression externe (les modèles fournis), attention à ne pas être gouverné(e) par le qu'en dira-t-on et garder ainsi la liberté personnelle d'être soi ;-).

Quelques suggestions de questionnement personnel :

  • Côté apparence, quels sujets sont particulièrement sensibles chez moi (poids, peau, habits, marques, accessoires…) ?
  • Sur quels points devrais-je m'accorder plus de lâcher-prise, plus de liberté ? Au contraire, quels sont les points auxquels je veux continuer à faire attention ?
  • Suis-je conscient(e) d'avoir des injonctions et des modèles (familiaux, sociaux…) ? Parmi ceux-ci, quels sont ceux qui me mettent la pression et dont je devrais donc me détacher ? 

A retenir…

L'objet de cet article est de mettre en lumière le poids de 3 pressions personnelles et sociales dans nos vies. Dès lors que j'en suis trop dépendant(e), la recherche de performance, d'abondance et d'apparence est potentiellement nuisible à l'estime de soi.
En courant après ces critères, je cours en effet le risque de ne jamais les atteindre vraiment et surtout, je suis tenté(e) de croire que ma valeur intrinsèque en tant qu'individu (définition de l'estime de soi) dépend ce que je réussis, de ce que j'ai et de ce que je renvoie comme image.


Evidemment, le questionnement personnel proposé est plus facile à écrire qu'à faire ! Il s'agit de pistes de réflexion que l'on peut approfondir ensemble ;-).